Moins cher que sur tousles
portails de réservation

Interview de Marc Lehmann, nouveau directeur du Swiss Holiday Park

Depuis le 1er juin 2019, Marc Lehmann est le nouveau directeur du Swiss Holiday Park. Nous lui souhaitons la bienvenue et un bon départ. Il est clair que nous aimerions connaître un peu mieux le nouveau patron.

Marc Lehmann, pouvez-vous vous présenter très brièvement ? Je suis né dans les Grisons et, après douze ans passés dans l'agglomération zurichoise, je suis revenu dans les montagnes. J'apprécie également beaucoup la nature intacte et la situation unique de Morschach dans ma vie privée, que ce soit en randonnée ou à vélo. Avec mes deux fils adolescents, j'aime les descentes racées sur les pistes de ski en hiver et en été, nous perfectionnons ensemble notre nouveau passe-temps, le kitesurf. Ayant grandi dans une famille d'hôteliers, j'ai également décidé de devenir hôtelier après avoir terminé un apprentissage de banque commerciale. La variété de ce travail et le contact avec les gens me comblent chaque jour un peu plus. J'ai de nombreuses années d'expérience dans la gestion d'hôtels de vacances et de ville et j'ai également géré un grand centre de loisirs et de vacances. Je pourrai mettre cette expérience à profit dans mon travail actuel.

Vous avez commencé votre nouveau travail chez nous, au Swiss Holiday Park, il y a quelques jours. Qu'est-ce qui vous attire dans cette tâche difficile ? C'est un privilège de reprendre l'œuvre de Walter Trösch, l'ancien propriétaire et directeur de Swiss Holiday Park AG. L'entreprise est très bien établie et organisée de manière exemplaire. Je suis également fasciné par la diversité de la plus grande station de vacances et de loisirs de Suisse, par la proximité des montagnes et du lac, et par la situation unique de ce haut plateau ensoleillé. Ce monde de vacances de rêve, situé au centre de la Suisse, est pour moi la symbiose parfaite, qui correspond exactement à mes idées professionnelles comme privées.

Avez-vous déjà des projets pour ce que vous souhaitez changer ? Il est trop tôt pour parler de changements. Je vois ici beaucoup de valeurs positives que j'aimerais continuer à cultiver. Il me faudra du temps pour connaître toute la station sous toutes ses facettes. Je veux que la prise de contrôle se fasse en douceur, tant pour les employés que pour les invités. Bien sûr, il y aura aussi d'autres développements, parce que nous voulons rester attractifs et en accord avec l'esprit moderne de l'époque. Les invités doivent toujours être surpris par de nouvelles expériences.

Quels projets seront mis en œuvre cette année ? Cette année, nous continuerons à mettre en œuvre les projets déjà planifiés et en cours. Ce sont quelques surprises pour les invités mais aussi des ajustements techniques et infrastructurels en coulisses. Depuis 2019, la Reka est le nouveau propriétaire du Swiss Holiday Park. Qu'est-ce qui change avec la nouvelle propriété ? La Reka fait partie de la station depuis de nombreuses années avec ses maisons de vacances. Les philosophies du Swiss Holiday Park et de la Reka sont déjà très proches. Nous voulons d'abord connaître la station dans son ensemble et ensuite apporter les changements nécessaires. Quelles sont les synergies entre le Swiss Holiday Park et la Reka ? La Reka est l'un des plus grands prestataires sur le marché suisse des vacances et est donc organisée de manière professionnelle. Les nombreuses relations d'affaires avec diverses industries et l'association de villages de vacances offrent un potentiel énorme. Le Swiss Holiday Park en bénéficiera. Par exemple, nous pouvons profiter du volume important des groupes en matière d'achats ou utiliser des canaux supplémentaires en matière de marketing, pour ne citer que quelques-unes des nombreuses possibilités de synergie. Où pensez-vous que le Swiss Holiday Park peut encore se développer ? Le PSM dispose d'une infrastructure très étendue et professionnelle pour des réunions, des conférences et même des congrès. Je vois un grand potentiel pour utiliser encore mieux ces installations. La Reka dispose d'un très vaste réseau de partenaires commerciaux qui sont prédestinés à tenir leurs réunions à Morschach à l'avenir. Avez-vous un principe directeur ? Pour moi, l'accent est toujours mis sur les personnes, tant les invités que les employés. Quel type de dirigeant êtes-vous ? Pour moi, le concept d'équipe est au premier plan. Les employés doivent pouvoir apporter leurs idées et leur expérience, car ensemble, nous sommes plus forts. Je me vois plutôt comme un sparring partner ou un chef d'orchestre.