Moins cher que sur tousles
portails de réservation

Autrefois une destination de luxe, aujourd'hui un lieu de vacances et de loisirs pour tous

Le petit village de Morschach, situé sur un plateau ensoleillé au-dessus du lac des Quatre-Cantons, peut se prévaloir d'une histoire touristique mouvementée. Il y a cent ans, personne ne sait encore où et comment se trouvaient les hôtels de luxe et les installations de loisirs des touristes, ni où les rois et la haute société passaient leurs vacances. Malheureusement, presque aucune trace n'est visible aujourd'hui. Seules de vieilles photos et cartes postales documentent l'illustre histoire. Plus de 60 ans après la fin de son ancienne apogée, Morschach est redevenue une destination de vacances populaire. La station de vacances et de loisirs la plus moderne et la plus grande de Suisse peut se targuer de 160 000 nuitées par an et attire toutes les générations. Avec quatre catégories d'hébergement et un parc de loisirs pour les visiteurs d'un jour, il y a maintenant quelque chose pour tous les budgets.

À la fin du XIXe siècle, le succès du Grand Hôtel Axenfels (ouvert en 1869) a attiré une société illustre et noble. L'hôtel féodal offrait à ses hôtes tout le luxe imaginable. Peu après, un autre hôtel noble est construit, le Palace Axenfels, qui ouvre en 1874 et bénéficie également de l'essor touristique. Les deux hôtels offraient à leurs clients des équipements tels que des courts de tennis, une piscine et un terrain de golf, ce qui était un pur luxe pour l'époque. Une passerelle conduisait au jardin d'agrément, aujourd'hui appelé Waldpark, avec sa vue magnifique sur le lac des Quatre-Cantons et les Alpes d'Uri. Comme la reine Victoria, d'autres aristocrates et de nombreux autres invités de la haute société ont été ravis par les installations luxueuses et cet endroit incroyablement beau.

Ce qui est considéré comme acquis aujourd'hui était le non plus ultra absolu à l'époque. Les douches dans les chambres, la lumière électrique ou un ascenseur n'étaient pas une évidence à cette époque. Le terrain de golf a été l'un des premiers et des plus beaux de son époque et même une grande piscine extérieure et des courts de tennis ont fait partie des aménagements pour passer le temps. En 1905, un chemin de fer à crémaillère a été construit de Brunnen à Morschach et à l'Axenstein. Le voyage a duré 15 minutes. L'exploitation a cessé en 1969 et le chemin de fer a été démoli. L'ancienne piste et les structures artificielles sont encore visibles par endroits.

La Belle Epoque, qui a duré de 1884 à 1914, a été une période de prospérité économique. Morschach, grâce à son emplacement unique, a pu profiter de ces temps forts jusqu'au déclenchement de la Première Guerre mondiale en 1914. Avec le déclenchement de la Première Guerre mondiale, la Belle Époque prend fin, tout comme l'époque glamour de Morschach. Après les deux guerres mondiales, le tourisme à Morschach s'est complètement arrêté. Les bâtiments de luxe ont été démolis.

Ce n'est que dans les années 1980 que Morschach a connu un renouveau touristique. L'architecte et entrepreneur général Meinrad Camenzind a voulu tirer parti de l'ancienne apogée et faire de Morschach un bastion touristique. L'hôtel Axenfels a été construit en 1983, a ouvert ses portes en 1984 et fait maintenant partie de la station du Swiss Holiday Park. À l'époque, l'hôtel était le plus grand du canton de Schwyz. Cependant, la vision de Camenzind ne consistait pas seulement à construire un hôtel, mais aussi à créer un parc multifonctionnel pour séminaires, sports et loisirs. En 1988, la deuxième phase de construction a commencé et les immeubles "Rütli", "Bauen" et "Schiller" ont été construits, avec un total de 250 lits dans 50 appartements de différentes tailles, afin d'offrir aux familles un logement idéal. En 1993, la troisième étape de construction de l'autre côté de la route a vu la réalisation du parc de loisirs et du centre de congrès. Dans ce complexe, des installations pour diverses activités sportives et de loisirs ont été construites sur trois niveaux. Au 4e niveau, un hébergement de groupe simple et fonctionnel, le foyer, avec un total de 140 lits pour les familles et les clubs, a également été construit. En 1996, le centre de loisirs et de congrès a été mis en service. La station se compose désormais du parc de loisirs avec des installations sportives en salle et en plein air et des trois segments d'hébergement que sont l'hôtel, l'hébergement de groupe (auberge) et les appartements de vacances du village de vacances REKA. Cependant, le projet n'a pas été placé sous une bonne étoile. En 2002, la Banque cantonale de Schwyz a racheté les actions de la société Swiss Holiday Park AG, qui était en difficulté. Une nouvelle ère s'est ouverte. Immédiatement, sous la direction de Walter Trösch, divers projets de rénovation ont été lancés pour améliorer la qualité et élargir la gamme des services. De nouvelles stratégies ont également été développées. Parmi ces valeurs, il y a celles qui avaient déjà joué un rôle important à la Belle Epoque. Tranquillité, vacances, détente, randonnées et nouveautés, en accord avec l'esprit du temps : le bien-être. La station est également devenue l'un des hôtels pour séminaires les plus populaires de Suisse. Grâce à une excellente gestion prévoyante, des succès ont finalement été enregistrés à nouveau. En 2014, la stratégie a de nouveau été ajustée, car la tendance au bien-être s'est stabilisée et le marché des séminaires a également commencé à stagner. Aujourd'hui, l'accent est mis sur les familles. L'offre, qui était déjà très attrayante pour ce groupe cible à l'époque, a été et continue d'être élargie et tient compte des diverses formes de familles d'aujourd'hui, qui sont constituées de familles traditionnelles, de familles monoparentales, de familles hétéroclites et de familles multigénérationnelles. Toutefois, les offres ne s'adressent pas exclusivement aux familles, mais à tous les groupes d'âge et à tous les intérêts. Le secteur des séminaires continue également à être un pilier important. La transformation de l'ancienne destination de luxe en une station de loisirs et de séminaires sans complications est terminée. En 2014, la ferme voisine, qui a été transformée en Erlebnishof Fronalp, a été intégrée à la station, qui s'étend désormais sur plus de 15,5 hectares. Les offres telles que l'équitation pour les enfants, la surveillance de la traite par le fermier et bien d'autres encore s'adressent également au groupe cible des familles. Avec plus de 260 employés, le Swiss Holiday Park est l'un des plus importants employeurs de la région et perpétue la tradition touristique. Morschach, l'une des plus petites régions du canton de Schwyz, est devenue la plus grande station de vacances et de loisirs de Suisse et a comblé le fossé entre la Belle Epoque et aujourd'hui. Morschach, avec le Swiss Holiday Park et quelques petits établissements d'hébergement, peut se targuer du taux d'occupation des lits le plus élevé de Suisse. Aujourd'hui, le Swiss Holiday Park propose plus de 120 activités de loisirs. Cela garantit que personne ne s'ennuiera ici. Ouverte toute l'année, la station a la chance d'avoir un emplacement très central. La station est accessible de toute la Suisse en peu de temps et est donc un endroit recherché pour de courtes vacances. D'autres points forts sont l'indépendance climatique grâce à de nombreuses attractions intérieures, les innombrables possibilités d'excursion , mais aussi la beauté unique du site, qui enchantait déjà la reine Victoria à la Belle Epoque.

each Rare Seiko pocket watches are undoubtedly displaying reliably honored often the commercial statement: truthful, two big collectors, Switzerlands independent chronometer testing body, celebrities and a cause. Hublot has aligned itself with Depeche Mode and a charity for safe drinking water, with four rings of information. The Patek Philippe 5524G wasnt the alone rolex fakes watch the cast apparent at Baselworld this year. There were aswell a few of added notable releases that didnt absolutely accumulate the aforementioned bulk of airtime.
femdom-scat.com
femdommania.org